Il n'y a pas encore de dédicace.

tous les articles

La Réunion remporte 2 prix au Salon de la Mode à Mayotte

La 8éme édition du salon de la Mode de Mayotte organisée par ALCOI Mayotte (Association Lingua Culture Océan Indien) et Yola Nerbard de La Réunion coordinatrice de l’événement s’est déroulée ce week end à l’hôtel Trevani à Mamoudzou. Un salon qui a pour but de dynamiser la créativité des stylistes de l'océan Indien. 

Le thème du salon était basé sur "la Mode du Futur" avec pour marraine Zélia Montmartre de Paris. Comme toutes les précédentes éditions, la rivalité entre tous les participants était de mise cette année : Anjouan, Madagascar, Grande Comores et La Réunion ont offert un spectacle de grande qualité. Ils étaient plus de 1000 venus admirer les créations des différents stylistes de l’océan Indien. 

Après un beau spectacle, le premier Prix du concours professionnel 2017 revient à notre styliste réunionnaise Nadine Nectoux de Tibabouk, suivi de Hassane Youssouf d’Anjouan et d’Abdouchakour Inabas des Grandes Comores. 

Dans la catégorie amateur, une autre Réunionnaise monte sur le podium, Marion Virapoullé. Issouf Harmia de Mayotte termine second et le troisième prix amateur revient à la classe CAP du métier de la mode à Mayotte. 

Avec le premier prix du concours professionnel, Nadine Nectoux aura un accompagnement à la création d'une nouvelle collection avec le styliste toulousain professionnel de renommée internationale Chamsidine Azidine qui l’aidera également pour la mise en réseau sur la métropole. 


172 millions d'euros pour le centre hospitalier de Mayotte

En réponse à une question du député de Mayotte Mansour Kamardine, la ministre de la santé, Agnès Buzyn a annoncé un investissement de 172 millions d'euros pour le centre hospitalier.

 

Lors de Commission élargie Crédit 2018 ce mardi à l'Assemblée nationale, le député de Mayotte, Mansour Kamardine, s'est adressé à la ministre de la santé pour, dans un premier temps, dresser un état des lieux chiffré de la situation sanitaire à Mayotte et plus particulièrement du centre hospitalier, actuellement en grève illimitée. 

3 fois moins de médecins par habitant que la moyenne, 25 fois moins pour ce qui concerne les médecins libéraux, 1 seul centre hospitalier pour deux cent trente mille habitants, 4 fois moins de spécialités médicales et chirurgicales que la moyenne, 4 fois plus de mortalité infantile que la moyenne, 7,3% des enfants de moins de 5 ans en situation de sous nutrition aiguë, 6 fois moins d’effort financier de la collectivité nationale que la moyenne...


Sur la base de ce constat, le député de Mayotte a ensuite demandé à la ministre pourquoi le département français de Mayotte ne s'inscrit pas dans les mêmes priorités que les autres départements en matière de santé. Le député qui a par ailleurs précisé que Mayotte détenait le triste record du plus grand désert médical français. 


Lache ta dédicace


Attention, choisissez bien le type de dédicace!

FACEBOOK